lundi 2 février 2015

Les photos du "Marionnettiste de Lodz"

Une soirée d'exception !
Le reportage photo a été réalisé par Arlette Poirel.

Finkelbaum, magistralement interprété par Jean-Michel Gieu, parle à Rachel. C'est une marionnette grandeur nature, car la vraie Rachel est morte à Birkenau, enceinte de leur enfant. 

 extrait du spectacle

MAIS pour Finkelbaum, elle n'est pas morte et ils projettent un spectacle pour le jour ... où la guerre sera finie.
MAIS pour Finkelbaum, la guerre n'est pas finie, même si la scène se passe en 1953 et que Staline vient de mourir...
Très belle scène où les musiciens jouent en écho !







La concierge cherche à convaincre Finkelbaum que la guerre est finie et convie un américain, un russe pour argumenter. Mais rien n'y fait.
On finit même par se demander si Finkelbaum n'est pas un nazi qui aurait dépouillé un prisonnier pour se faire passer pour un juif rescapé et s'échapper juste avant la libération du camp de Birkanau.



Un moment d'émotion pure quand arrive l'ami avec lequel Finkelbaum s'est évadé.
Trouver le mot juste pour convaincre son ami de venir avec lui, rentrer dans son jeu, accepter ou non sa folie.






Quatre rappels après une heure et quart de silence et d'écoute intense...

Et le pot de la paix et du réconfort a permis aux spectateurs d'échanger avec les comédiens et les musiciens




Un article élogieux d'Alain Carle dans La Provence du 2 février 2015.



 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire